Voilà.... C'est fini....

Article mis en ligne le 16/10/2017.

Un titre bien connu des amateurs du chanteur Jean Louis Aubert qui évoquait dans sa chanson une rupture dans une relation amoureuse, répétant inlassablement "voilà c'est fini" et invitant à tourner la page...
Pour nous éleveurs de comtois que nous sommes, on ne parlera pas de ce genre de rupture mais de la fin des concours "2017"de chevaux de trait dans le Massif Central.

Voilà c'est fini...ce samedi, nous avons fredonné ces mots avec un peu de tremolos dans la voix ressassant les beaux moments d'échanges avec les amoureux du cheval sur les lieux de concours. Nous allons tourner cette belle page des concours pour ouvrir celle des foires chevalines d'automne puis celle du repos hivernal qui sera suivie de près de celle des poulinages.
Et oui, le samedi 14 octobre a vu se dérouler nos 2 derniers concours: un concours de modèles et allures pour les pouliches et poulinières et un pour les étalons à la revue.

Le concours départemental du Cantal organisé par le syndicat des chevaux lourds du Cantal a eu lieu à Mauriac. Il a rassemblé 233 animaux (races percheronne, bretonne, comtoise et ardennaise) et 117 éleveurs sélectionnés sur les concours locaux.
Quel beau spectacle encore une fois! Les jugements individuels ont eu lieu le matin et en début d'après-midi. Deux jurys comtois avaient été mis en place: Charles BOILLIN et Etienne GARRET représentaient l'ANCTC. Frédéric TAILLON, Philippe BERTRAND, Jacques ISSARTEL et Pérette ALLIER complétaient ces jurys. Ils ont pu admirer de belles comtoises mais surtout apprécier la jeunesse de nombreux éleveurs passionnés par le comtois, fiers de représenter la race et cela, au-delà du classement des animaux, doit rester la plus belle satisfaction pour nous tous. Des chevaux comtois, des jeunes qui les préparent et qui les présentent: voilà un gage de longue vie pour notre race. Bravo à vous tous!
La journée cantalienne s'est terminée par les traditionnels prix de famille: 2 prix de famille "comtois" étaient en lice. La famille RAYNAL du Claux fait un doublé en obtenant le 1 er prix déjà décroché en 2016 récompensant à nouveau les heures passées avec leurs chevaux comtois. Le 2ème prix a été décerné à la famille FRUITIERE, assurant une très belle présentation de leur famille. Remarque qui n'engage que moi, Bruno et Françoise ont attendu le soir pour nous offrir une belle danse "coller serrer" qui aurait certainement pu influencer les jurys pour leur décerner la 1 ère place s'ils avaient offert ce spectacle lors du défilé d'Eglantine et ses descendantes.

Voilà c'est fini...
Ce 14 octobre voyait aussi se dérouler dans le département voisin, la Haute Loire, le concours des étalons à la revue organisé par le syndicat de Haute Loire. L'ANCTC avait mandaté Daniel PAGNOT et François PERRIN pour réaliser les opérations de jury. Epaulés par Flora PLANCHON et Jean PLOTON, ils ont pu juger de magnifiques étalons correspondant aux attendus du standard de la race. La Haute Loire, terre du trait comtois plus que jamais!
Voilà c'est fini...
Jean-Christophe GUY"